[Communiqué de presse] Lancement du 1er Baromètre du commerce équitable wallon: A la maison ou en collectivités, les wallons voudraient des produits locaux et rémunérateurs pour les producteurs


Namur, 25 mai 2021 – La Fédération belge du Commerce équitable (BFTF) annonce le premier baromètre sur la perception du commerce équitable en Région wallonne. Il en ressort que les wallons se montrent particulièrement sensibles à l’origine des produits alimentaires, que ce soit au domicile ou dans les cantines de collectivité.

Une initiative de la Fédération belge du Commerce Equitable (BFTF), en collaboration avec le Collège des Producteurs et Manger Demain.

Le baromètre est tiré d’une étude commanditée par BFTF auprès du bureau d’étude indépendant Incidence. Les résultats résultent d’un sondage représentatif de plus de 500 citoyens wallons de plus de 18 ans, mettant en avant des comparaisons entre des critères comme la province, le niveau d’études, la tranche d’âge et le genre. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la campagne « Le commerce équitable, levier de la transition écologique et sociale » de BFTF. Les enseignements du baromètre apportent une orientation et une vision quantitative pour plusieurs projets initiés par la Wallonie, tels que le label Prix Juste Producteur, les 46 projets de relocalisation de l’alimentation durable ou encore le Green Deal Cantines Durables.

Pierre-Yves BRASSEUR, Coordinateur de BFTF « Le baromètre s’inscrit pleinement dans la volonté de la Région Wallonne de s’orienter vers des manières de produire et de consommer plus durables. Certaines questions étant reprises d’un sondage effectué en 2016 par le Collège des producteurs, il permet en outre de mettre en lumière l’évolution des perceptions et des comportements d’achat avant et pendant la pandémie. La Wallonie étant particulièrement riche de projets liés au commerce équitable, le baromètre constitue un nouvel outil informatif utile à tous les acteurs du secteur, au même titre que le guide des labels et la brochure des acteurs du commerce équitable créés récemment par BFTF. »

Préoccupation vis-à-vis de la rémunération des agriculteurs

Les difficultés de rémunération des producteurs sont aujourd’hui une évidence pour la société:  80% des sondés pensent que les producteurs belges sont mal rémunérés pour leur travail. En 2016*, 3 wallons sur 4 étaient déjà conscients de cette problématique. Comme en 2016, ils estiment que dans le prix final payé (incluant la production, distribution, transport, transformation, promotion), 40% de ce montant devrait revenir au producteur afin de lui assurer une juste rémunération. Dans la réalité, les producteurs perçoivent en moyenne entre 5 et 30%** du montant final, de façon très variable selon la nature des produits. Pour que l’on puisse parler d’un prix juste au producteur, en viande bovine par exemple, on estimait en 2019 à 1,52€ (par kilo carcasse) la différence entre les coûts de production et le prix du marché perçu par l’éleveur.  

64% des wallons se disent d’ailleurs certainement ou probablement prêts à payer plus cher des produits comme les fruits et légumes, viandes, produits laitiers, pour autant qu’ils aient la certitude que cette somme supplémentaire servirait à rémunérer les producteurs de manière plus juste.

Pour Emmanuel GROSJEAN, Coordinateur du Collège des Producteurs, à l’initiative du Label Prix Juste Producteur « Ce nouveau baromètre confirme que nous sommes dans la bonne voie avec le label Prix Juste ! Cela renforce nos hypothèses de départ et nous conforte dans l’idée que nous devons continuer à travailler pour garantir un prix juste aux agriculteurs de chez nous et aider les consommateurs à identifier ces produits. »

* Dedicated Research 2016, Etude sur l’approbation par les consommateurs francophones des  «prix justes» pour les producteurs – Collège des Producteurs

** 30% = presque essentiellement pour le lait

Cantines durables , transition écologique et alimentation durable

Plus encore que les notions de bio et équitable, les ingrédients locaux mobilisent particulièrement les Wallons. En considérant que le prix d’un repas dans les restaurations collectives (écoles, hôpitaux, homes, entreprises…) est en moyenne de 5 €, 80% des Wallons accepteraient certainement ou probablement de payer plus cher pour s’assurer de l’origine locale des produits… Ils seraient d’ailleurs prêts à payer en moyenne 16% de plus pour un repas fabriqué à partir d’ingrédients locaux.

Ces enseignements sont précieux pour la stratégie Manger Demain et confirment la volonté exprimée par les 220 cantines inscrites au Green Deal de travailler plus en lien avec la production wallonne. Leur volonté est également de travailler les produits équitables et particulièrement les boissons chaudes, les biscuits et les fruits. Les produits équitables étant encore aujourd’hui principalement assimilés à des produits exotiques. Un travail de sensibilisation est en cours via des formations, des ateliers, des fiches d’information. 

Enfin, la majorité des Wallons sont plutôt d’accord pour dire qu’il y a un lien entre la crise sanitaire et notre manière de produire et de consommer. D’ailleurs, selon 83% des Wallons, le commerce équitable est certainement ou probablement un bon levier pour la transition écologique et sociale. Ce sont les plus âgés et les Namurois qui en sont le plus convaincus.

A propos de la Fédération belge du Commerce Equitable, BFTF

La Belgian Fair Trade Federation est née en 2010. Elle fédère plus de 30 acteurs actifs dans le secteur du commerce équitable.

Ses principales missions sont :

  1. Soutenir et développer le marché du commerce équitable
  2. Faire évoluer les modes de consommation
  3. Apporter une expertise fiable et impartiale sur le commerce équitable
  4. Représenter le secteur et faire du plaidoyer politique

Plus d’information sur www.bftf.be

CONTACT PRESSE 

Pour consulter l’entièreté des résultats du Baromètre du commerce équitable wallon ou en savoir plus , contactez Pierre-Yves BRASSEUR, Coordinateur de BFTF :

Intéressant?

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir les infos en direct dans votre boite mail