Les contrôles sanitaires AFSCA en pisciculture


Comme vous le savez, chaque pisciculture enregistrée auprès de l’AFSCA et élevant des poissons sensibles à la SHV ou la NHI, principalement les salmonicultures, est soumise à analyse(s) pour garantir son statut III NHI/SHV .

Ce qui est parfois moins clair, c’est le nombre de ces analyses ainsi que ce qui est pris en charge par le pisciculteur et ce qui est pris en charge par l’AFSCA. Voici donc un résumé de la situation :

  • Nouvelle installation autorisée : 1 analyse payante et une analyse prise en charge par l’AFSCA (15 jours minimum entre les deux).
  • Reprise d’activité : 1 analyse payante et une analyse prise en charge par l’AFSCA (15 jours minimum entre les deux) si l’Agence a bien été informée de cette reprise d’activité.
  • Maintien du statut III NHI/SHV :
    • En règle générale, 2 analyses annuelles (4 mois minimum entre les deux), 1 payante et une prise en charge par l’AFSCA.
    • Une seule analyse annuelle prise en charge par l’AFSCA, seulement sur dérogation accordée par l’AFSCA :
      • Détention de géniteurs uniquement.
      • Détention de brochets uniquement.
      • Mise à sec une partie de l’année (minimum 6 mois).
  • Récupération du statut III en post-infection : 2 analyses avec minimum 15 jours entre les deux. Pas de prise en charge par l’AFSCA sauf si aucune autre analyse n’a été payée par l’AFSCA pendant l’année en cours et que celle-ci a lieu minimum 4 mois après la précédente.
  • Dans tous les cas, l’analyse porte sur 30 truites ayant séjourné au minimum 3 semaines dans l’exploitation.

En cas de question(s), veuillez vous adresser à votre Unité Locale de Contrôle dont vous trouverez les coordonnées via le lien suivant : http://www.favv-afsca.fgov.be/professionnels/contact/ulc/.