Le secteur

Les grandes cultures représentent plus de la moitié (53%) de la superficie agricole. 1/3 de cette superficie est dédiées aux céréales, elles sont principalement utilisées pour l’alimentation animale (46%), la fabrication d’amidon (26%) et la production de bio-éthanol (18%). La meunerie-boulangerie (principalement du froment) représente 10 % de l’utilisation des céréales belge, la malterie- brasserie (principalement de l’orge) ne représente qu’un pourcent. Il y a plus de 8300 producteurs de céréales en Région Wallonne.
Les cultures fourragères telles que le maïs représentent 13% de la superficie agricole comme leurs noms l’indiquent elles servent à nourrir le bétail. 6000 agriculteurs cultivent du maïs fourrager.
Les cultures dites industrielles telles que la betterave sucrière, le colza, le lin et la chicorée représentent 8 % de la superficie agricole.
Les betteraves sont principalement cultivées pour la production de sucre, la chicorée est quant à elle cultivée pour l’inuline ; il y a environ 4000 producteurs des betteraves et 700 pour la chicorée.
Le lin peut être cultivé pour la fibre (lin textile) ou sa graine (lin oléagineux).

Organisation

Les Grandes Cultures sont diversifiées et les filières concernées (sucre, boulangerie, brasserie, bioéthanol, feed,….) réunissent un nombre important de représentants des différents maillons économiques (négoce, meuniers, malteurs, brasseurs, boulangers,…), des acteurs de la recherche et de l’encadrement ainsi que des représentants du secteur public.
Ces acteurs se retrouvent dans le cadre de la « Commission Filière Grandes Cultures » dont l’objectif est d’être un lieu d’échange entre les différents acteurs permettant de faciliter le développement des différentes filières et de manière liée, les revenus des producteurs de ces filières. Les missions de cette Commission sont notamment de :

  • Proposer des stratégies de développement
  • Etre un outil de développement, de promotion et de proposition des filières
  • Faciliter les échanges d’informations sur tous les éléments qui intéressent les acteurs de la filière et notamment :
  • les marchés, la commercialisation et les débouchés commerciaux
  • les aspects technico-économiques
  • les aspects légaux
  • les aspects sanitaires et qualité
  • les aspects scientifiques
  • les aspects liés à l’innovation et à la durabilité

La Socopro (Services Opérationnels du Collège des Producteurs) assure l’animation de cette commission. Voir le ROI et la composition de la filière Grandes Cultures.

Objectifs

L’enjeu des filières Grandes Cultures wallonne est de permettre aux agriculteurs d’avoir une juste rémunération de leur travail en cultivant de manière durable, répondant aux attentes de la société. L’ensemble des acteurs impliqués dans la commission Grandes cultures s’inscrivent particulièrement dans les objectifs suivants :

  • Mise en avant des atouts de la production agricole en Wallonie.
  • Augmenter la part de céréales wallonnes dans les filières alimentaires telles que la bière, le pain, …
  • Favoriser le développement de différentes filières avec un prix juste et rémunérateur pour le producteurs
  • Favoriser les échanges entre les différents maillons de la filière

L’objectif du site Filagri/Grandes Cultures est de devenir une source d’information sur pour le secteur des Grandes Cultures. Grâce au bouton « Retour au portail », vous pourrez également consulter les informations des 10 autres filières agricoles qui vous intéressent