(Visites) Valorisation des couverts par les ovins


28 janvier – Journée d’étude dans l’Aube – France

Dans le cadre du projet DiverIMPACTS, un groupe de six éleveurs wallons accompagnés de Cyril Régibeau, Chargé de Mission Ovin au Collège des Producteurs, s’est rendu dans la région de Troyes pour une journée technique d’approfondissement sur le pâturage des couverts végétaux et des cultures d’hiver auprès d’agriculteurs pionniers de la pratique.

Vingt-cinq éleveurs et céréaliers s’étaient donnés rendez-vous au Lycée Agricole de Saint-Pouange. La matinée a commencé par une présentation de l’exploitation et de ses itinéraires techniques complémentaires grandes cultures/élevage ovin. Le directeur de l’exploitation, Mickaël Floquet, a clôturé la matinée par une visite de l’exploitation et des paddocks de prairies exploitées en pâturage tournant dynamique.

L’après-midi a été consacrée à la rencontre de Maxime Taupin (éleveur) et de ses voisins céréaliers avec qui il tisse des partenariats autour de la valorisation des couverts d’interculture. Ces échanges sont gagnants pour tout le monde : l’éleveur bénéficie de ressources fourragères complémentaires et les céréaliers évitent de broyer et profitent d’une image très positive auprès des citoyens. Les partenariats sont aussi très positifs au niveau agronomique et de la vie du sol.

Cartes d’identités des exploitations visitées :

  • Ferme du Lycée agricole de Saint-Pouange

L’exploitation du Lycée compte 80 ha de SAU, dont la moitié en culture, et l’autre moitié en prairie, et un élevage de 800 brebis. Les brebis sont en bergerie un mois avant la mise bas ainsi que durant la lactation. Elles sont dehors le reste du temps, et pâturent les couverts sur la ferme ainsi que des couverts que Mickaël implante lui-même chez des voisins céréaliers. Il fait aussi pâturer ses colzas qu’il sème tôt et en association avec des légumineuses afin de les valoriser 2 fois, en fourrage et en grain, tout en réduisant les intrants sur cette culture gourmande.

  • Gaec de la Bergerie à Pel-et-Der, Maxime et Francois-Xavier Taupin

Sur 55 ha de prairies et 100 ha de cultures (assolement diversifié avec 10 espèces, en Techniques Culturales Simplifiées depuis 15 ans et en route vers le Semis Direct), Maxime et François-Xavier élèvent 1500 brebis romanes, dont deux tiers sont en extérieur. Hors prairies, les ovins pâturent les repousses de colza, puis 40 ha de couverts hivernaux sur la ferme, ainsi que 160 ha de couverts chez les voisins jusqu’à 15 kilomètres de la ferme.

 

Cette journée était organisée par l’association Agrof’île dans le cadre du projet POSCIF qui vise à approfondir les différents aspects du pâturage des couverts et à objectiver ses résultats. Des échanges intéressants avec ce projet vont aussi nous permettre de faire évoluer la pratique en Wallonie !

Pour plus d’informations sur la pratique et la création de partenariats entre éleveur et cultivateur, contactez Cyril Régibeau : cyril.regibeau@collegedesproducteurs.be ou au 081/240 446