(Collège des Producteurs) Les grands points discutés lors des 11 Assemblées Sectorielles du Collège des Producteurs


Durant le mois de novembre 2018 se sont déroulées les 11 assemblées sectorielles du Collège des Producteurs.

Petit aperçu des grands points qui ont été discutés dans chaque secteur. Un compte-rendu étayé de chaque assemblée sectorielle sera communiqué ultérieurement.

 

 BOVINS LAITIERS  – 07/11/2018

  1. Apaqw : efforts appréciés pour répondre aux demandes des producteurs – appréciation quant à la valorisation de l’image des produits wallons – il est demandé pour 2019 d’allouer un budget pour réaliser une étude de marché sur la consommation de fromages wallons et pour avoir une meilleure connaissance de l’image des produits wallons.
  2. Plan stratégique filière : demande de mettre en avant les spécificités du lait wallon pour savoir les identifier

 

AQUACULTURE – 30/10/2018

  1. Appréciation des capsules vidéo de promotion réalisées par l’Apaq-w
  2. Mise en coopérative : Président des aquaculteurs français invité, son intervention a été jugée intéressante mais les wallons ne sont pas encore prêts à se structurer en coopérative ) à l’image des modèles français

 

BOVINS VIANDE – 13/11/2018

  1. Le prix peu rémunérateur de la viande et en dessous des coûts de production est mis en avant. Il est demandé un soutien du politique dans le calcul du prix car la grande distribution brade la viande.
  2. Le manque de reconnaissance du Blanc bleu Belge par rapport aux viandes étrangères et l’avenir de la viande bovine belge suscitent beaucoup de questions.

 

PORCS  – 06/11/2018

  1. Récapitulatif de la gestion courante de la peste porcine africaine pour les éleveurs concernés
  2. Face à la peste porcine, la priorité dans les actions de promotion doit être mise sur le Porc Wallon.  Les producteurs subissent de plein fouet la chute du prix qui est descendu à 86 centimes soit 10 centimes en dessous du prix européen. Si on y ajoute le prix du chargement, cela devient très difficile d’être rentable. Le Politique est aussi interpelé par rapport à l’abattage des sangliers car la période de chasse avance et les chasseurs n’auront pas le temps de tuer tous les sangliers d’autant que les périodes de tir sont très courtes.  

 

OVINS-CAPRINS – 07/11/2018

  1. Beaucoup de succès pour  la visite de terrain sur le pâturage des couverts d’inter-culture par les ovins – beaucoup d’avenir dans ce sens – Ce projet bénéficie d’ailleurs d’un financement européen
  2. Actualité du secteur : il est nécessaire d’aller + loin dans les outils logistiques et informatiques pour le développement du secteur
  3. Législation bio : problème de compatibilité avec la pratique du terrain quant à la sortie des jeunes agneaux et chevreaux

 

BIO – 05/11/2018

  1. Promotion : le bio a le vent en poupe ‘enquête consommateurs de l’Apaq-W)  80% des sondés  souhaitent consommer + de bio à l’avenir –

Plan 1019 : demande du secteur d’indexer la proportion du bio en agriculture –> Faire une consultation des producteurs bio et opérer une consultation des producteurs pour redéfinir leur besoin en matière de promotion pour 2020.

  1. Bio dans la distribution – Campagne Carrefour « bio le moins cher » Act For Food –

>rencontre et discussions établies avec le direction de Carrefour Belgique

> volonté de Carrefour pour essayer de construire qqe chose de positif (inclusion de BioWallonie, Unab et CdP au sein d’un groupe de discussion) – Carrefour recherche des contacts agriculteurs

> Stratégie de récupération de l’image et de la marque des petits fermiers et du bio = stratégie globale mondiale > on a intérêt à développer une stratégie wallonne réelle pour les petits producteurs

(en faire une des priorités 2019 pour le CdP)

 

GRANDES CULTURES/POMME DE TERRE – 8/11/2018

  1. Enquête Fiwap : préoccupation du secteur quant à la rentabilité de la pomme de terre par rapport baisse consommation pour le frais – déficit d’image : préoccupation, manque de traçabilité sur l’origine du produit
  2. Promotion :
  • Pain – frites- bière : argent de la promotion doit servir à promouvoir les produits avec des céréales wallonnes (et pas des produits belges)
  • Notion de fermes ouvertes : ne se sentent pas concernés – à revoir pour une meilleure inclusion dans la définition avec l’Apaq-w

 

HORTICULTURE COMESTIBLE – 12/11/2018

1.Secteur arboricole s’est manifesté par rapport à leur situation précaire

2. Nouvelle pomme de terre plus résistante au mildiou lors de Interpom à Kortrijk

 

AVICULTURE – 07/11/2018

  1. Par rapport à la mise en place du plan de développement, il est demandé de porter l’attention sur la protection du terme « Fermier » qui doit être réservé aux éleveurs, plus de concertations avec le secteur volaille sur les aides à l’investissement (Adisa) et enfin le marquage obligatoire des œufs à la ferme
  2. Par rapport à la mise en application de la note interprétative des bâtiments d’élevage de poules pondeuses bio, il est demandé une période de transition pour une mise en conformité des producteurs et une analyse concrète de la situation du secteur

 

HORTICULTURE ORNEMENTALE – 05/11/2018

  1. La nouvelle réglementation AFSCA sur l’étiquetage des plantes ornementales prévues pour fin 2019 suscite beaucoup d’inquiétudes des producteurs par rapport à la mise en pratique
  2. Les floriculteurs demandent à l’APAQ-W de mettre en avant les différences entre un produit vendu chez eux et en jardinerie. Le prix pratiqué en jardinerie est bien en dessous des prix de revient et cela met à mal les professionnels du secteur.  De plus, les jardineries ne sont pas obligées d’émettre des factures à l’inverse des floriculteurs. Enfin les Pays-Bas peuvent toujours utiliser des pesticides qui sont interdits chez nous.