Verdissement : de nouveaux assouplissements suite à la sécheresse 2018


Extrait du communiqué du 18/09/2018 

 

René COLLIN informe les agriculteurs des nouvelles mesures qu’il a prises en vue de leur permettre de remplir les obligations du verdissement.

 

Pour l’année de demande 2018:

 

  • Les terres en jachère sont considérées comme cultures distinctes pour la diversification des cultures et comme surfaces d’intérêt écologique (SIE), même si elles ont été pâturées ou récoltées à des fins de production;

 

  • les « SIE Cultures dérobées » peuvent comprendre des cultures d’hiver utilisées pour la récolte de fourrage ou pour le pâturage ; 

 

  • les « SIE Cultures dérobées » peuvent être établies sans devoir semer un mélange d’espèces, à condition que les cultures semées soient de l’herbe ou d’autres plantes fourragères herbacées;

 

  • les espèces suivantes peuvent être ensemencées de sorte à rester en tant que culture principale en 2019 : dactyle, fétuque, ray grass anglais, ray grass italien, gesse, lotier, trèfle, vesce commune, vesce velue ;

 

  • les espèces suivantes ne pourront pas constituer la culture principale en 2019: avoine, avoine rude,  froment,  seigle, triticale, féverole,  pois fourrager et ne pourront être valorisées qu’en ensilage ou foin.

 

 

Le Ministre précise également que les autres règles concernant les « SIE Cultures dérobées » restent d’application. 

En particulier, celles-ci doivent être semées le 1er octobre au plus tard. La culture dérobée ne sera détruite que par voie mécanique ou naturelle (due au gel), jusqu’au 15 février de l’année qui suit.

L’utilisation de pesticides est interdite entre la date d’implantation et la date de destruction de la culture dérobée, et cette interdiction prend fin au plus tard le 15 février de l’année suivante.

L’utilisation d’engrais minéraux est interdite entre la date d’implantation de la culture dérobée et le 15 février de l’année suivante. 

 

Enfin, René COLLIN rappelle que les agriculteurs qui ont opté pour la mesure « superficie d’intérêt écologique cultures dérobées », ne devront maintenir le couvert en place que 8 semaines au lieu de 12 afin d’effectuer les labours d’hiver dans de bonnes conditions agronomiques, malgré les semis tardifs. Ils ont également jusqu’au 30 septembre pour introduire une modification de leur Déclaration de Superficie pour modifier la localisation de leurs parcelles en SIE Culture dérobée.