(Communiqué de presse) Du bio juste plutôt que juste du bio dans les grandes surfaces!


Communiqué de presse

Du BIO JUSTE plutôt que JUSTE DU BIO dans les grandes surfaces

 Alors que les Producteurs développent un modèle basé sur le « Prix Juste en Agriculture », Carrefour annonce du Bio à prix plancher pour lancer la guerre des prix bas !

Ce lundi 05 septembre, des articles de presse* annonçaient que Carrefour va « …proposer, en marque Carrefour, des produits bio… moins cher que les produits non-bio… » .  Le Collège des Producteurs, qui a récemment lancé son initiative « Prix Juste Producteur » (www.prixjuste.be) s’interroge sur la motivation de cette annonce et le risque que cette stratégie fait peser sur les producteurs bio wallons.

Du bio à prix plancher, pour manger mieux ? 

A moins qu’il ne s’agisse d’une stratégie de réduction des marges prises par la grande distribution (Carrefour a été sollicité pour en savoir plus), une telle approche va lancer la guerre des prix bas dans le secteur bio. Alors que l’ambition du plan de transformation de Carrefour semble être d’aider le consommateur à manger mieux, la guerre des prix bas dans le bio aura 2 conséquences plus que probables : croissance des importations au détriment des productions locales et prix plancher pour les producteurs bio ! Ce n’est en tout cas pas la vision des producteurs wallon de la notion de « manger mieux ».

Du bio à prix plancher, pour quelle durabilité ?

Alors que les autorités publiques (européennes, belges et wallonnes) et les acteurs des filières reconnaissent que les coûts de production sont plus élevés dans le mode de production biologique que dans le mode de production conventionnel, il est incompréhensible de « brader » la valeur des produits bio au point de sous-entendre auprès des consommateurs qu’ils peuvent être moins chers que les produits non bio. Une telle approche ne peut qu’aboutir à une non-rentabilité pour les producteurs ou à une réduction de l’accès au marché pour la production wallonne. Ce n’est en tout cas pas la vision des producteurs wallons de la durabilité de leur métier.

Un appel aux grandes surfaces pour intégrer le label « Prix Juste » à leur offre de produits

5 mois après le lancement de la démarche « Prix Juste Producteurs », 8 producteurs/groupements sont labellisés, près de 700 autres sont intéressés et les consommateurs sont de plus en plus sensibles à cette réalité du monde agricole. Néanmoins, selon Emmanuel GROSJEAN, Coordinateur du Collège des Producteurs « Un levier important du développement du label serait que les grandes surfaces mettent plus en avant cette valeur à laquelle de nombreux clients peuvent adhèrer ; nous leur lançons un appel pour une paix équitable plutôt qu’une guerre des prix bas toujours défavorable aux producteurs ».   

Un appel aux consommateurs pour soutenir la démarche du label « Prix Juste »

Selon Emmanuel GROSJEAN « Le label a pour principe que les prix au producteur sont basés sur les coûts de production plutôt sur le prix du marché mondial. Plus les consommateurs manifesteront leur intérêt vis-à-vis de la démarche, plus les producteurs bio se sentiront en confiance pour négocier des accords commerciaux équitables avec leurs acheteurs dont la grande distribution ». Pour s’inscrire, cliquez sur  https://collegedesproducteurs.us15.list-manage.com/subscribe?u=c23bf0aca0193baa1f1149754&id=d48be4dd2a

———————

www.prixjuste.be 

 info@prixjuste.be – 081 240 430

Facebook.com/Prixjusteproducteur

Twitter : @prix_juste

Contact presse : marie.poncin@collegedesproducteurs.be – 0472 987635

Une initiative du Collège des Producteurs et de ses représentants

 

 * Articles de presse : 

> La Libre Belgique du 05/09/2018 « Le bio enfin au même prix que le non-bio : voici où en sont les grandes surfaces » http://www.lalibre.be/economie/libre-entreprise/le-bio-enfin-au-meme-prix-que-le-non-bio-ou-en-sont-les-grandes-surfaces-5b8f6e28cd70ef4bea8ab95f

> La DH du 05/09/2018 « Le bio enfin au même prix que le non-bio – Voici où en sont les grandes surfaces » http://www.dhnet.be/conso/consommation/le-bio-enfin-au-meme-prix-que-le-non-bio-voici-ou-en-sont-les-grandes-surfaces-5b8ea066cd70ef4bea87eb25