Le secteur

L’aviculture

En Wallonie, la production avicole, que ce soit en chair ou en œufs, est sur une courbe ascendante depuis les années 90. L’essor des volailles alternatives s’est amorcé dès les années 2000, au départ via la production biologique qui constitue à présent 16% de la production régionale. La Wallonie représente la part la plus élevée des volailles alternatives élevées dans notre pays, soit 75% de ce type de production. 40% des aviculteurs wallons élèvent des volailles alternatives, que ce soit en chair ou voir plus en œufs.

Le secteur avicole est caractérisé par la diversité des espèces et des modes de production. Chacun des modèles se positionne sur un marché bien spécifique, répondant à la demande des consommateurs également très diversifiés dans leurs choix de consommation. La vente directe par l’éleveur se prête également bien à cette activité, mais la disparition des petits abattoirs menace le maintien et le développement de ces circuits courts.
En Wallonie, nous consommons deux fois plus de poulets que nous en produisons et trois fois plus d’œufs également. Cette production agricole est l’une des rares aujourd’hui à pouvoir assurer une rentabilité au producteur : elle se caractérise par des cycles de trésorerie courts et permet aux producteurs de se diversifier face aux difficultés économiques rencontrées dans d’autres secteurs de production.

L’aviculture a un visage jeune et contribue à la pérennisation des exploitations, à partir de tailles d’élevage limitées, appuyant le caractère familial des exploitations.

La consommation de viande de volailles est également en développement dans le monde et en particulier en Europe. Il s’agit de la viande qui a subi en Belgique le moins la diminution de consommation, mais nous sommes aussi un des seuls pays européens où la consommation a baissé, appuyant l’intérêt d’une promotion sur la viande de volaille. Pour l’œuf, la consommation est caractérisée par une tendance à la baisse, même si l’œuf reste un aliment recherché par le consommateur. Il mériterait à cet égard davantage de promotion, étant donné la qualité nutritionnelle du produit qui n’est pas encore suffisamment connue, de même que l’étiquetage des modes d’élevage. Par ailleurs, la consommation belge est en-dessous de la moyenne européenne.

Les produits du canard à foie gras constituent un marché de niche, mais le consommateur belge est le deuxième plus grand consommateur au niveau mondial, et le seul pays avec un cadre légal strict sur le bien-être du canard à foie gras. La production cunicole est également limitée, mais bénéficie d’une opportunité de développement via les élevages en parcs qui bénéficient d’une image positive. La Belgique est en effet le seul pays européen à avoir légiféré sur l’obligation de l’élevage en parcs.

La cuniculture

La production de lapin (secteur cunicole) est limitée, mais bénéficie d’une opportunité de développement via les élevages en parcs qui bénéficient d’une image positive et dont les produits sont demandés par les enseignes de la grande distribution. La Belgique est en effet le seul pays européen à avoir légiféré sur l’obligation de l’élevage en parcs. Les statistiques officielles mettent également en évidence un taux d’auto-approvisionnement en lapins et gibier qui n’a jamais été aussi bas depuis 10 ans (61%), mais, par contre, un pic de consommation qui n’avait pratiquement plus été rencontré durant cette même période (5,15 kg/hab./an).

Organisation

La Filière avicole/cunicole réunit autour de la table des représentants des différents maillons de la filière, des acteurs de la recherche et de l’encadrement et des représentants du secteur public. Son objectif est d’être un lieu d’échange entre les différents acteurs permettant de faciliter le développement de la filière et de manière liée, les revenus des producteurs de cette filière.

Ces acteurs se retrouvent dans le cadre de la « Commission Filière avicole » dont les missions sont notamment de :

  • Proposer des stratégies de développement pour l’ensemble de la filière
  • Être un outil de développement, de promotion et de proposition de la filière
  • Faciliter les échanges d’informations sur tous les éléments qui intéressent les acteurs de la filière et notamment :
    • les marchés, la commercialisation et les débouchés commerciaux
    • les aspects technico-économiques
    • les aspects légaux
    • les aspects sanitaires et qualité
    • les aspects scientifiques
    • les aspects liés à l’innovation et à la durabilité

La Socopro (Services Opérationnels du Collège des Producteurs) assure l’animation de cette commission. Voir le ROI et la composition de la filière avicole.

Objectifs

L’ensemble des acteurs impliqués dans la commission s’inscrit dans la perspective du développement d’une filière assurant une durabilité économique, environnementale et sociale au secteur.

Le premier objectif de la filière est de poursuivre la progression du secteur. En effet, nous continuons à consommer plus que nous ne produisons en Wallonie et la viande de volailles reste la seule viande dont la consommation augmente au niveau européen. Les modes de production alternatifs sur lesquels le secteur a bâti 40 % de ses élevages sont une force à l’échelle locale et européenne.

Encourager le développement de ces productions constitue dès lors un objectif opérationnel à viser, en mettant un accent particulier sur les productions alternatives (Bio, plein air, qualité différenciée) offrant une valeur ajoutée supplémentaire pour notre région. Dans ce cadre, le développement d’outils amont et aval de la production est également une préoccupation importante.

Un autre objectif important du secteur est d’anticiper et de gérer au mieux les évolutions de contextes influençant son activité et notamment la grippe aviaire et la demande sociétale en en matière d’environnement et de bien-être animal.

Enfin une promotion axée sur la mise en avant des hautes qualités nutritionnelles des œufs et de la viande de volailles et de lapins reste un objectif important.


L’objectif du site Filagri/aviculture est de devenir une source d’information sur et pour le secteur avicole et cunicole. Grâce au bouton « Retour au portail », vous pourrez également consulter les informations des 10 autres filières agricoles qui vous intéressent.