L’Agriculture biologique

>Consultez ici l’organigramme du secteur BIO en 2017, pour la Belgique, la Flandre et la Wallonie, reprenant toutes les structures d’encadrement

L’agriculture biologique est un mode de production qui repose sur un ensemble de pratiques agronomiques et de conduites d’élevage respectueuses de l’environnement.

L’élevage bio privilégie les équilibres écologiques, l’autonomie alimentaire, la rotation des cultures, les méthodes de défense naturelles et le recyclage des matières organiques. Il interdit en revanche formellement le recours à des produits chimiques de synthèse et aux OGM.

Du côté du bétail, les éleveurs bio sont particulièrement attentifs au choix des races, préférant des animaux résistants, adaptés à notre climat et présentant des qualités maternelles et une mise bas naturelle. En privilégiant des pratiques préventives telles que les médecines douces, une alimentation adaptée de qualité ou encore un lieu de vie aéré, l’éleveur assure le bien-être de son bétail en réduisant au strict minimum l’utilisation de traitements antibiotiques.

UN sol vivant ! Nourrir le sol qui alimente les plantes.

Le maraicher bio met en place un ensemble de pratiques dont le but majeur est d’enrichir le sol et de permettre d’y faire grouiller la vie. Nutriments, micro-organismes, vers de terre et insectes envahissent ce terrain fertile et permettent de nourrir les plantes et de les protéger, sans utilisation ni d’engrais chimiques, ni de pesticides chimiques.

La production agricole biologique en Wallonie

> Consultez ici le plan stratégique pour le développement de l’agriculture biologique en Wallonie à l’horizon 2020

La Wallonie compte près de 1400 fermes bio, ce qui représente plus d’une ferme sur dix. Ce nombre croit de manière constante depuis une dizaine d’années. Depuis depuis 2008, le nombre de fermes bio a doublé.

Fin 2015, la superficie sous contrôle bio atteint 63.437 hectares, soit 8,7 % de la surface agricole utile en Wallonie. En 2005, elle était de 21.225 ha, la SAU consacrée au bio a donc triplé en dix ans. Ces 79% de ces surfaces sont des prairies et 18% sont alloués aux grandes cultures, tandis que les cultures maraichères et les cultures fruitières occupent respectivement 1% et 0,3% de cette surface.

La surface agricole moyenne d’une ferme biologique en Wallonie est de 47,1ha, soit un peu moins que la moyenne wallonne (56,9ha).

Deux tiers des producteurs bio sont des éleveurs.

La consommation de produits bio

Bien que 9 Belges sur 10 consomment des produits bio de manière sporadique (au moins une fois par année), le budget moyen annuel qu’alloue chaque Belge aux produits bio est encore relativement faible : 32.87€.

La consommation bio belge continue son ascension depuis 2008 et connait une très belle croissance en 2015 avec une augmentation de 18% des dépenses pour les produits bio. Le consommateur belge fait de plus en plus le choix du bio. La palette de produits bio disponible pour le consommateur s’élargit également.

Il existe un groupe de consommateurs fréquents : 9% des familles belges achète des produits bio au moins une fois par semaine et ils représentent à eux seul 60% de toutes les dépenses pour le produits frais bio.

Les familles à faibles revenus avec enfants sont ceux qui allouent la plus faible part de leur budget alimentaire au bio, cependant on observe tout de même un doublement de leur part de marché depuis 2008.

Ces chiffres montrent que l’agriculture bio est bien plus qu’un effet de mode, qu’il s’agit d’une agriculture d’avenir souhaitée par les citoyens. Les légumes, les fruits et les produits laitiers sont les produits les plus achetés par les consommateurs.

Comment reconnaître un produit bio

Le label européen

Le label européen est présent obligatoirement sur tous les produits bio préemballés. Il vous assure que le produit respecte le règlement bio européen. Cette règlementation couvre toutes les étapes de l’élaboration du produit. De l’éleveur au boucher en passant par l’abattoir, tous sont soumis aux contrôles pour pouvoir vendre la viande avec le label bio.

La certification est réalisée par des Organismes de Contrôle Indépendants (O.C.I) agrées par les pouvoirs publics. En Belgique, trois O.C.I sont agrées : Certisys, TUV-Nord, Quality Partner

 

Le label Biogarantie®

Ce label privé national belge. En plus des exigences européennes, l’opérateur qui souhaite utiliser Biogarantie® s’engage à respecter une charte de durabilité.