Tournage d’une vidéo pour promouvoir la viande bovine


Des jeunes éleveurs se mobilisent

Ce mercredi 16 octobre à la ferme Baudoin à Natoye, plusieurs jeunes éleveurs et éleveuses de bovins viandeux ont répondu à l’appel de l’APAQ-W et de plusieurs associations dont le Collège des Producteurs afin de tourner une capsule vidéo. Celle-ci s’inscrit dans la campagne de promotion « viande de chez nous » réalisée par l’APAQ-W. Une dizaine de jeunes éleveurs et éleveuses ont tenu à être présents afin d’exprimer pourquoi il était important de consommer de la viande de chez nous.

Une capsule vidéo qui s’ajoutent à d’autres

La capsule sera diffusée avec d’autres, à partir fin octobre 2019 jusque décembre 2019, sur RTL-TVI, RTBF et les réseaux sociaux. En effet, l’APAQ-W a déjà réalisé plusieurs vidéos mettant en avant le savoir-faire de nos éleveurs bovins viandeux ainsi que la passion qui les animent. Celles-ci sont disponibles sur le site viande de chez nous. Pour cette campagne de diffusion, c’est l’ensemble des filières de la viande (bovins, porcins, ovins et volailles) qui seront mises à l’honneur.

Le Ministre Borsus apporte son soutien à la filière

Le Ministre Borsus était présent à la Ferme Baudoin à Natoye afin d’apporter son soutien aux éleveurs bovins viandeux et échanger avec eux. Après avoir rappelé quelques chiffres sur la filière des bovins viandeux et de la viande bovine, il a tenu à donner quelques pistes sur lesquelles il comptait agir dans les mois qui viennent pour améliorer la rentabilité des éleveurs et du reste de la filière.

Le Ministre a tenu a rappelé l’importance de ne pas faire l’économie de l’exportation dans une filière qui a un taux d’auto-approvisionnement supérieur à 100 %. Etant aussi Ministre de l’économie, il s’est donc engagé à travailler pour ouvrir de nouvelles opportunités d’exportation pour la viande bovine wallonne notamment grâce au travail de l’AWEX. Un intérêt a également été exprimé pour étudier la possibilité de développer des éco-chèques orientés vers l’achat de produits locaux. Ceci afin de soutenir l’achat de produits issus de filière locales par nos concitoyens.

Le Ministre a conclu en soulignant qu’il était bien conscient que le plus important pour nos éleveurs était de voir le prix du kg carcasse remonter.