Succès pour le 1er événement professionnel dédié au secteur du poisson wallon !


Ce lundi 8 novembre, plus de 80 professionnels du secteur aquacole et du poisson se sont réunis pour la première fois afin de discuter de l’avenir de leur secteur, que la Wallonie entend soutenir de façon importante. Un des produits protéinés les plus consommés par les belges, avec plus de 24kg de poissons par an et par personne, les produits issus de la pêche et de l’aquaculture ont de beaux jours devant eux. Les producteurs wallons souhaitent eux aussi prendre leur avenir en main et se structurer pour augmenter le volume de leur production, de 320 à 2.000 tonnes de production de poisson avant 2025.

Retour sur l’événement

Sous la forme d’une journée professionnelle, rythmée par des conférences et des périodes de networking, cette journée de rencontres semble avoir rempli sa mission : de nombreuses cartes de visite ont été échangées, des contacts ont été faits, des réflexions stratégiques ont émergé et des partenariats d’investissement ont déjà pu être établis.

Le premier objectif poursuivi par cet événement était de mettre en relation des producteurs wallons avec des acheteurs potentiels, afin d’offrir à la quarantaine de pisciculteurs wallons des perspectives de débouchés commerciaux : grossistes, horeca, magasins d’alimentation.

«  Aujourd’hui, ma clientèle – qui est composée essentiellement de professionnels de l’Horeca- commence à me demander des produits fumés, locaux. Je suis donc venu dans le but de rencontrer des producteurs locaux de truites de qualité, en vue de proposer à mes clients des produits de niche, et de me mettre à la fumaison et à la transformation de truites. Mais j’ai en plus fait la connaissance d’un producteur qui est en plein développement d’un projet de production locale de saumon, et ça c’est inespéré pour moi : j’espère pouvoir travailler avec eux, dans les prochaines années, avec des saumons élevés en local, plutôt que de les importer d’Ecosse ou de Norvège ! » C.Bertholet, Directeur Aux Saveurs gourmandes

Faire connaitre aux potentiels clients flamands invités la production locale, de qualité, made in Wallonie, mais aussi ses spécificités et ses contraintes, était un autre des enjeux de cette journée ! « Il y a une vraie attente pour les productions locales sur le marché, mais le secret c’est d’avoir des produits de haute qualité, de sérieux qui sont vraiment élevés en Wallonie ! Et puis après, il faut mettre en relation avec les bons clients, et c’est pourquoi je suis présent ici avec mon magazine VisAktua, qui s’adresse aux poissonniers hollandais et flamands. » Nick Tracher, Responsable éditorial, VisAktua magazine

Des grossistes flamands avaient donc également fait le déplacement, et ont pu exposer leurs attentes en termes de quantités de production nécessaires, ou encore de packaging et de conditionnement.

Ces indicateurs sont clairement positifs pour le projet de développement d’une écloserie coopérative, qui permettra aux producteurs wallons de réduire leurs importations de truites vivantes et de pouvoir enfin proposer une filière 100% wallonne, de l’alevin jusqu’à l’assiette, tout en facilitant les conditions d’élevage des producteurs qui participeront à cette nouvelle aventure.

Le troisième objectif de la journée était de présenter les opportunités d’investissements en Wallonie, au travers notamment de plusieurs idées d’affaires de production en systèmes d’élevage recirculés de type RAS (ndlr – système d’élevage qui filtre et réutilise l’eau des bassins plusieurs centaines de fois) pour la production de saumons, de truites, de crevettes et de sandres. Pour certains entrepreneurs et investisseurs présents, la rencontre avec les producteurs et les acteurs belges a permis de faire émerger des idées de développement. Comme pour Calitri Technology, entreprise du Namurois, spécialisée dans les équipements de détection et de comptage pour l’aquaculture et leader sur le marché international, qui s’est en effet aperçu que ses machines pourraient servir les producteurs belges – jusque-là trop petits en terme de taille d’élevage de poissons -, en leur proposant des services de leasing plutôt que de l’achat.

Les personnes intéressées ont également eu l’opportunité de se renseigner sur les aides à l’investissement fournies par la Wallonie, tandis que l’Agence Wallonne à l’exportation (AWEx) en avait exposé les atouts !

Enfin, au-délà de la dimension commerciale, l’événement avait aussi pour intérêt de rassembler en un seul endroit toutes les informations techniques, législatives et sanitaires utiles pour les producteurs et les professionnels du poisson : présence d’organismes tels que l’Afsca, le Collège des Producteurs et l’Apaq-W. Une plus-value très utile pour « La ferme des 3 Moutons », fraichement installée, et qui a trouvé les réponses pour le lancement de son projet d’aquaponie. 

Cette rencontre ayant été une réussite et à la demande d’une majorité de participants, un tel événement sera à nouveau à prévoir dans les années à venir. Ce sera l’occasion pour le secteur de montrer quels développements ont été entrepris depuis et, surtout, de présenter une offre réelle et élargie de produits.

Cet événement était organisé par le Collège des Producteurs et l’Apaq-W, avec le soutien de la Wallonie et du Fonds européen pour les Affaires maritimes et la Pêche.

La presse en parle

Canal Zoom:

Téléchargements

Les présentations de la journée sont à télécharger ci-dessous

Votre avis sur l’événement compte pour nous !

Vous étiez parmi nous le 8 novembre dernier lors de notre événement « A la rencontre du poisson du terroir? ». Merci de nous partager votre avis sur l’organisation! Cela nous aidera pour la mise en place d’une 2ème édition.

Galerie photo

Intéressant?

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir les infos en direct dans votre boite mail