[Soutien aux éleveurs] La Wallonie mobilise 5,5 millions pour le secteur porcin


Communiqué de presse – Ministre W.Borsus – Publié le 22/04/2021

Les différentes mesures prises en Belgique et dans les pays producteurs de la viande porcine en Europe et ailleurs pour maîtriser la crise engendrée par le COVID 19, et la crise de la Peste Porcine Africaine, ont entrainé une dégringolade des prix de vente du porc. C’est pourquoi le Gouvernement a décidé ce jeudi en 1ère lecture de mobiliser 5.5 millions € pour accorder une indemnité de 530 € par truie.

Willy BORSUS, Ministre de l’Agriculture : « La crise et les mesures sanitaires impactent également nos éleveurs, et principalement les élevages porcins familiaux. Or, la production wallonne est majoritairement du type familial. En Wallonie, les naisseurs représentent 64 % des exploitations de plus de 125 places de gras. 84 % des naisseurs possèdent moins de 100 truies. L’objectif de cette mesure est de soutenir les agriculteurs confrontés à des difficultés de trésorerie sans précédent qui mettent en péril la continuité du modèle de production spécifique à l’élevage porcin wallon. »

L’entrée en vigueur des mesures de lutte contre la pandémie a entrainé une chute constante des prix jusque 0.78 €/kg de poids vif durant la première semaine de l’année 2021 (pour 1.45 € en janvier 2020).

Les mesures prises pour lutter contre la pandémie ont conduit à :

  • La fermeture totale du secteur HORECA et des ateliers de découpe pour la grande et moyenne distribution ;
  • La baisse drastique des exportations vers les pays de l’Union européenne ;
  • La baisse drastique des exportations des pays de l’Union vers la Chine suite à des problèmes logistiques et de fret (manque de personnel, de containers …).
  • Retards de chargement entrainant une dévalorisation des animaux.

Par ailleurs, la crise de la PPA a empêché les pays limitrophes de la Belgique d’acheter nos porcs belges en vue de les exporter sur les marchés asiatiques fermés aux porcs belges. Aujourd’hui, ces pays n’ont plus besoin de se tourner vers notre secteur porcin, ce qui crée donc une offre excédentaire et une pression extrême sur les prix.

Ce contexte morose est complété par la hausse des prix des matières premières, et donc des aliments, ce qui impacte les coûts de production.

Dans ces conditions, le Gouvernement a décidé de mesures pour aider le secteur frappé par cette crise à se relancer.

Le mécanisme d’indemnisation consiste en une prime unique de 530 € par truie. Le montant total de l’aide est plafonné à 100.000 € par entreprise (exploitation).

Le budget pour cette mesure est de 5.5 millions d’euros.

Ce dispositif a été approuvé par la Commission européenne (réglementation relative aux aides d’état).