Retour sur l’Assemblée du Collège des Producteurs – Horticulture comestible 17/05


27/05/2021 – Marc SCHAUS, Chargé de mission Horticulture Comestible au Collège des Producteurs

Lors de la 13ème Assemblée Horticulture Comestible du 17 mai, près de 50 professionnels du secteur étaient réunis en visioconférence autour notamment de la question du développement des filières de production et commercialisation des fruits et légumes wallons. Les participants ont particulièrement apprécié la complémentarité entre les différents exposés.

2021, l’année internationale des fruits et légumes

En début d’assemblée, l’Apaq-W a présenté la ligne directrice de promotion pour le secteur, en phase avec les enseignements tirés de son baromètre de la consommation, qui sera diffusé ultérieurement. Une grille de réattribution des cotisations pour le secteur a également été proposée et est en cours de discussion avec le cabinet du Ministre.

Philippe MATTART, Directeur Général de l’Apaq-W, a présenté les actions de promotion conjointes menées entre la Wallonie, la Hongrie et la France avec la campagne « European Fraich’Force ». Celle-ci a pour objectif  d’inciter les plus jeunes consommateurs que sont les enfants, à manger des fruits et légumes frais en quantités suffisantes. Une conférence de presse a eu lieu le 20 mai 2021, sous la forme d’un cooking show virtuel.

L’Assemblée a ensuite été orientée principalement sur l’action 1 du plan stratégique, à savoir comment renforcer le développement de filières de
production et commercialisation des fruits et légumes en Wallonie.

Etude relative à la commercialisation de la production
wallonne de fruits & légumes à destination du marché du frais et de la première transformation

Dans ce cadre, Marc SCHAUS, Chargé de mission au Collège des Producteurs, a présenté les principaux constats de l’étude commanditée
par la Socopro auprès du Bureau d’études indépendant COMASE/GREENSURF. L’objectif de cette étude étant d’établir des recommandations pour le marché du frais de la première transformation.

Sur base d’une analyse des informations disponibles, et une interrogation d’une quinzaine d’acteurs de la filière, il ressort 3 orientations principales, à savoir :

  1. La mise en place d’un Hub logistique à l’échelle du territoire wallon basé sur l’efficacité des capacités existantes et la valeur ajoutée pour les producteurs
  2. La création d’une Plateforme numérique intégrative au niveau wallon
  3. La réflexion autour d’une légumerie pour la 4ème gamme

Interprofession Fruits et Légumes de Wallonie (IFEL-W) : état des lieux et perspectives

Faisant suite à la présentation de cette étude, Pierre FOURNEAU, nouveau Coordinateur de l’Interprofession Fruits et Légumes de Wallonie (IFEL-W), a quant à lui redéfini le cadre de développement du secteur à travers l’interprofession. L’IFEL-w compte 60 producteurs adhérents, et rassemble plus globalement l’ensemble des maillons de la filière : production, encadrement, logistique, transformation et distribution.

Pierre FOURNEAU a souligné le besoin de professionnalisation du secteur afin de pouvoir accéder au marché essentiel des grandes et moyennes surfaces. En effet, plus de 88% des actes d’achat en fruits et légumes se font au travers du canal de la grande distribution.

Par ailleurs, P.FOURNEAU a insisté sur l’objectif d’augmenter la part
des produits wallons consommés en Wallonie, passant de 17% actuellement à 30%, à 10 ans.

Un des enjeux de l’interprofession est également d’améliorer la notoriété de la marque « Fruits et légumes de Wallonie » qui vise à identifier les
produits de notre région auprès des consommateurs et faciliter leurs actes
d’achat. Ceci étant un des moyens existants pour rencontrer l’ambition d’augmenter la part des produits wallons consommés en Wallonie.

Projets fruits et légumes retenus suite à l’appel relocalisation de l’alimentation durable : répertoire, calendrier et ancrage territorial

En clôture de l’Assemblée, Geoffrey LIGOT, Attaché à la Direction du Développement durable – Service public de Wallonie, a mis en avant les 38 projets qui concernent globalement des fruits et légumes, retenus suite à l’appel à projets fin 2020 de relocalisation de l’alimentation durable. La plupart ont une durée de 3 ans et leurs périodes de démarrage s’étalent entre mars et juillet 2021.

Une petite dizaine de ces projets sont consacrés exclusivement à l’horticulture comestible. Après avoir caractérisé les projets sur base de leurs préoccupations communes, il a été montré que les 3 enjeux majeurs étaient la commercialisation, la logistique et la légumerie/outil de transformation.

Il a également été mis en évidence que l’on était à la croisée de différents plans de soutien au secteur : Alliance Emploi Environnement pour l’alimentation (AEE), le plan national pour la reprise et la résilience (PNRR) et Get Up Wallonia.

L’ensemble des projets relocalisation et leur typologie sont disponibles sur le portail Manger Demain : https://www.mangerdemain.be/relocalisation-alimentation/

La fin de la présentation a été abordée sous forme de questions/réflexions les facteurs à considérer pour que la somme de ces initiatives individuelles soient une réussite en soi . Pendant ces 3 années, un travail sur les complémentarités et synergies entre les projets devra également être réalisé.


Le PV officiel et les supports de présentation de l’Assemblée seront prochainement disponibles.

Plus d’info?

Contactez Marc SCHAUS, Chargé de Mission Horticulture Comestible au Collège des Producteurs – marc.schaus@collegedesproducteurs.be