Publication du rapport 2021 de l’Observatoire du Foncier Agricole


6 octobre – L’Observatoire du Foncier Agricole publie son rapport 2021

Pour le Ministre Willy BORSUS : « Le rapport de l’Observatoire du Foncier Agricole a été considérablement élargi pour cette édition 2021 et constitue un outil incontournable pour l’analyse de la situation foncière agricole et pour nourrir nos réflexions à cet égard. »

L’agriculture constitue un des socles forts de la société wallonne. Rappelons le caractère fondamental de son rôle nourricier. A ce titre, il est crucial que ce secteur puisse être pérennisé en tenant compte des problèmes qu’il rencontre. Or, la ressource « sol », facteur de production, est limitée, et fait l’objet de convoitises croissantes pour des usages souvent concurrents. Le foncier agricole étant en proie à des pressions multiples, la problématique de l’accès au foncier est plus importante que jamais. 

Connaître les prix des terrains agricoles et leurs évolutions, selon différents paramètres, suivant leurs localisations, leurs statuts, … est un enjeu hautement stratégique. C’est pourquoi le Ministre a souhaité que cette 4ème édition du rapport connaisse une véritable refonte étant donné que la mission de l’Observatoire du Foncier agricole a été considérablement étendue.

Concrètement, en plus des données habituelles relatives aux ventes de biens immobiliers agricoles, l’Observatoire du Foncier agricole traite et présente désormais les données relatives aux opérations foncières suivantes :

  • Les acquisitions (ces dernières étant traitées aux ventes) ;
  • Les donations en pleine propriété ;
  • Les échanges ;
  • Les apports à une personne morale.

De plus, les baux à ferme sont également traités par l’Observatoire du Foncier agricole, et font l’objet d’une partie dédiée au sein de ce rapport.

La robustesse de ce rapport passe par la multiplicité et la précision des indicateurs. C’est pourquoi l’ensemble des opérations foncières et immobilières sont ventilées au travers de différents paramètres qui permettent de bien comprendre et parfois de nuancer le marché du foncier agricole wallon.

Deux indicateurs importants relevés dans le rapport sont les suivants :

  • En moyenne, un hectare de bien immobilier agricole s’est vendu, en 2020, à un prix de 30.521€.
  • En Wallonie, les zones agricoles représentent 835.737 hectares (dont 27.141 hectares artificialisés).

Willy BORSUS : « Maintenant que nous disposons des données les plus fines et les plus fiables, nous devons réfléchir aux solutions et agir. C’est pourquoi je vais lancer les ‘Assises de la Terre’ afin de consulter toutes les parties prenantes et de chercher ensemble des pistes d’amélioration. L’idée est également de voir ce qui se fait dans les pays voisins, confrontés à la même problématique, et si certaines idées peuvent être transposées en Wallonie. Ce sera aussi l’occasion d’évaluer les premiers impacts de la réforme du bail à ferme en matière d’accès la terre ». Les principaux indicateurs sont repris dans la synthèse en annexe et le rapport complet peut être consulté ici : https://agriculture.wallonie.be/observatoire-du-foncier-agricole

Intéressant?

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir les infos en direct dans votre boite mail