Enquête sur la gestion des animaux reproducteurs mâles dans les exploitations ovines et caprines


Sciensano, la DGZ (côté flamand) et l’ARSIA (côté wallon) veulent avoir un aperçu de la gestion des mâles reproducteurs dans les exploitations ovines et caprines en Belgique, et vérifier la perception d’un test d’achat pour ces animaux afin de réduire la (ré)émergence des maladies sexuellement transmissibles dans les exploitations. Cette enquête est liée à un nouveau projet de recherche financé par le Fonds Sanitaire.

Ce questionnaire sur la gestion des animaux reproducteurs mâles dans les exploitations ovines et caprines a été élaboré par Sciensano à l’attention des éleveurs d’ovins et de caprins.

Comme vous savez, l’achat d’animaux est un facteur de risque important pour l’introduction et la propagation de maladies contagieuses dans votre exploitation. Cependant, les risques entraînés par l’achat d’animaux reproducteurs mâles, en particulier, ont été peu étudiés jusqu’à présent.

Il est probable que les béliers et les boucs reproducteurs achetés, dont le statut infectieux est inconnu, présentent un risque élevé d’introduction et de propagation de maladies sexuellement transmissibles (telles que la leptospirose, la chlamydiose et la fièvre Q), car ils entrent en contact avec de nombreuses femelles pendant la saison de reproduction.