[Zones PPA] Mesures assouplies pour les agriculteurs


Sur base de l’avis rendu en urgence le 11 juin 2020 par le Comité scientifique institué auprès de l’Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (AFSCA), le Comité stratégique Peste porcine africaine, les Ministres Denis DUCARME, Willy BORSUS et Céline TELLIER, ont décidé d’assouplir les règles en vigueur pour le secteur agricole dans la zone PPA.

Dans le cadre de la gestion de l’épidémie de peste porcine africaine (PPA) qui sévit actuellement en faune sauvage (sangliers) dans une partie de la Province de Luxembourg en Wallonie, de nombreuses contraintes affectaient le secteur agricole se trouvant en zone PPA tant au niveau des mesures de biosécurité à prendre lors des récoltes que pour la valorisation de celles-ci.

Les Ministres annoncent aujourd’hui que certaines mesures de biosécurité appliquées aux productions végétales produites dans les zones PPA peuvent être levées :

  • Les mesures de biosécurité en zone I sont levées concernant la récolte des produits agricoles. Pour rappel, la zone I est une zone non-infectée qui fait office de tampon en termes de zonage européen (correspond aux zones de vigilance et d’observation renforcée au niveau wallon) ;
  • Les récoltes des zones I et II (la zone II correspond à la zone infectée en Wallonie) peuvent être à nouveau valorisées dans la filière classique de transformation pour autant qu’elles aient été préalablement stockées au moins 30 jours. Cela signifie donc que les stocks 2019 peuvent être libérés. Il s’agit d’une avancée très attendue pour le secteur agricole.    


Ces mesures sont aujourd’hui permises suite à :

  • l’évolution très favorable de la maladie dans la faune sauvage ces 2 derniers mois ;
  • la publication fin du mois de mai 2020 d’une étude scientifique allemande très sérieuse portant sur la persistance du virus dans les produits de culture ;
  • un avis urgent du Comité scientifique indépendant instauré auprès de l’AFSCA, sollicité par le SPW et l’AFSCA ;
  • aux recommandations de la Commission européenne, du Comité stratégique de la PPA et de l’AFSCA.

Le Comité stratégique PPA demande de respecter les mesures suivantes :

  1. RECOLTES dans la zone I (ZOR et ZV au niveau wallon)

Mesures de biosécurité : retour à des conditions de récolte « normales » et suppression des mesures de biosécurité.

  1. RECOLTES dans la zone II (ZI au niveau wallon)

Mesures de biosécurité :l’ensemble des mesures de biosécurité prises pour les récoltes de 2019 reste d’application, c’est-à-dire :

  • Inspection préalable des parcelles à récolter pour vérifier l’absence de cadavre de sanglier ;
  • Désinfection et nettoyage du matériel de récolte et de transport.
  • STOCKAGE des productions des zones I & II

Les productions agricoles et végétales des zones PPA, doivent être séparées des productions agricoles venant des zones hors PPA. Elles doivent être stockées pendant une période d’au moins 30 jours avant leur commercialisation dans les filières classiques et/ou l’utilisation chez les porcs. Ces productions ne peuvent en effet pas être utilisées chez les porcs avant l’expiration de ce délai.

Cela implique dès lors aussi que les stocks de production de l’année 2019 peuvent être libérés et valorisés dans les différentes chaines de production.

Pour le Ministre fédéral de l’Agriculture Denis DUCARME : « Afin de limiter le risque de propagation du foyer de peste porcine africaine, les agriculteurs de la zone infectée se sont vus imposer des conditions strictes en matière de stockage et d’utilisation des céréales. Ces mesures ont porté leurs fruits et contribué à éviter l’introduction du virus dans nos exploitations porcines. Le dernier avis rendu par le Comité scientifique indépendant institué auprès de l’AFSCA suite à l’évolution favorable de la situation ainsi qu’une récente étude sur la survie du virus dans les produits de culture vont nous permettre d’assouplir en toute sécurité les mesures drastiques qui étaient jusqu’ici en vigueur. A la veille des moissons, c’est une excellente nouvelle pour les agriculteurs du sud-Luxembourg. Nous devons maintenant maintenir notre vigilance afin de permettre à la Belgique de retrouver son statut « Indemne de PPA » et à toute une région, celle de la Gaume, de pouvoir tourner la page de cette période difficile. »

Pour le Ministre régional de l’Agriculture Willy BORSUS : « Incontestablement, les efforts fournis par l’ensemble des acteurs de la gestion de cette maladie animale portent leurs fruits. Nous remercions les agriculteurs pour tous leurs efforts et d’avoir respecté les mesures mises en place. A présent, ces assouplissements sont les bienvenus pour leur permettre de retravailler dans des conditions plus flexibles voire normales. »

Pour la Ministre régionale de la Forêt Céline TELLIER : « Cet assouplissement est une étape importante pour les agriculteurs. Je remercie tous les acteurs de terrain et de l’administration pour leur mobilisation, ce qui permet aujourd’hui de voir la fin du tunnel dans la lutte contre la peste porcine africaine. L’Europe a déjà validé la réduction de la zone infectée et le Comité stratégique Peste porcine africaine met tout en œuvre pour récupérer à l’automne un statut indemne de la Peste porcine africaine. »

Les Ministres attirent l’attention sur le fait que ces mesures sont révisibles en cas de découvertes de nouveaux cas positifs au virus de la peste porcine africaine ou de tout signe de reprise d’infection par ce virus.