Planter 4 000 kilomètres de haies ou 1 million d’arbres en cinq ans, tous à vos bêches !


20/11/2019

Communiqué de presse sur le plan « Haies » de la Ministre wallonne de l’Environnement, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité et du Bien-être animal, Céline Tellier.

Renforcer le maillage écologique notamment au travers de la plantation de haies répond à une urgence : sauver notre biodiversité. Un tiers de notre flore et la moitié des espèces de mammifères présentes en Wallonie sont menacées de disparition. La plantation de haies et d’arbres est une des manières d’inverser cette tendance à long terme. A l’occasion de la Semaine de l’Arbre, Céline Tellier, la Ministre wallonne de l’Environnement, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité et du Bien-être animal a présenté son plan de bataille pour parvenir à atteindre cet objectif ambitieux en présence de la Direction de la Nature et des Espaces Verts du SPW, de l’ASBL Natagriwal et d’agriculteurs. Rapporté à la population wallonne, l’objectif des 4000 km se traduit par environ un mètre de haie planté par chaque Wallon. Parvenir à cet objectif nécessitera l’implication et la coordination de toutes les énergies et de travailler par étapes.

Les haies sont la colonne vertébrale de nos paysages et représentent une trame écologique indispensable à la survie de la biodiversité (abris pour les insectes, les oiseaux, enrichissement des sols) mais ce sont aussi des remparts naturels contre les inondations et les coulées boueuses tout en régénérant le carbone des sols agricoles, gage de leur fertilité. Les haies sont également nourricières, fournissent d’innombrables baies sauvages et complètent à merveille le fourrage des animaux. Les haies vives sont donc éminemment multifonctionnelles.

Ces haies ont disparu progressivement de nos campagnes mais leur rôle crucial dans l’équilibre entre l’homme et la nature est aujourd’hui reconnu : l’objectif du gouvernement wallon de planter 4000 kilomètres de haies ou un million d’arbres suscite d’ailleurs un large engouement. Des pépinières wallonnes souhaitent produire des plants indigènes et locaux, des agriculteurs se retroussent déjà les manches, certaines communes souhaitent très fortement intensifier leur rythme de plantation à l’avenir et des entreprises sont également prêtes à mobiliser leurs terrains pour accueillir ce maillage écologique. Des mouvements citoyens se font jour également et cela augure d’une dynamique forte et durable en faveur de belles haies vives.

A la rencontre des agriculteurs pionniers

Céline Tellier, la Ministre wallonne de l’Environnement, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité et du Bien-être animala souhaité rencontrer plusieurs agriculteurs dans une exploitation de Silly qui a bénéficié d’une subvention pour planter 900 mètres de haies. Les subventions pour aider le monde agricole et les particuliers à replanter des haies existent déjà et le bilan dressé est de 110 kilomètres plantés entre octobre 2016 et septembre 2019.

Le budget de 3,3 millions d’euros consacrés en 2020 à la biodiversité devra permettre de relever le défi en augmentant les plantations subventionnées. Mais ce ne sera pas suffisant : une Task Force Haies a été constituée pour identifier les freins et les opportunités permettant d’amplifier le projet et de veiller à ce qu’il soit durable. La question de l’entretien des haies est aussi une priorité. Cette Task Force montera en puissance progressivement en travaillant secteur par secteur et en coordination avec les Ministres wallons concernés pour déployer ce projet à l’échelle de toute la Wallonie.

Une première participation lors de cette semaine de l’arbre

La semaine de l’arbre qui se déroule en ce moment (du 18 au 24 novembre) est l’occasion parfaite pour inviter chaque citoyen à planter dans les prochains jours les premiers mètres de haies vives ou d’arbres afin de participer à la construction de ce fabuleux maillage vert. « Nous ne savions pas que c’était impossible. Alors, nous l’avons fait, ensemble. Voilà la phrase que j’aimerais pouvoir prononcer dans 5 ans au milieu d’un bocage pétillant de vie et faisant la fierté de ses habitants”.

Cette année, c’est le cornouiller qui est à l’honneur. Il s’agit de deux espèces indigènes complémentaires, cornouiller mâle et cornouiller sanguin, pleines de ressources qui pourront colorer à merveille la haie qui grandira pourquoi pas bientôt près de nombreux Wallons. “A vos bèches et rendez-vous dans les 60 communes qui distribueront 120.000 plants de haie, le week-end des 23 et 24 novembre prochain.” conclut Céline Tellier.

Ces 60 communes sélectionnées pour la distribution gratuite des plants sont répertoriées sur le site http://environnement.wallonie.be/semaine-arbre/index.html

Pour toute demande presse et contacts avec des agriculteurs ayant participé à l’appel à projet Haies 2018

Ministre Céline Tellier – Nathalie Guilmin –  nathalie.guilmin@gov.wallonie.be +32 499 20 70 16

SPW – Nicolas Yernaux – nicolas.yernaux@spw.wallonie.be +32 486 95 99 40

NATAGRIWAL – Stéphanie Goffaux – sgoffaux@natagriwal.be +32 493 33 15 89