[Influenza aviaire] Dérogation à l’interdiction de désserrer des volailles d’abattage


Document de l’AFSCA – référence: 1662703 v1

Ce document décrit les conditions dans lesquelles les volailles d’abattage, qui ont été mises en étable avant le 27.11.2020, peuvent être desserrées pour un abattage immédiat dans un abattoir de volailles.

Matériel de référence : AR du 5 mai 2008 relatif à la lutte contre la grippe aviaire

Contexte

Le desserrage des poulets d’abattage est interdit depuis le 27.11.2020 par une décision du Ministre de l’agriculture David Clarinval. Par conséquent, tous les poulets destinés à l’abattage et provenant d’une même bande doivent être enlevés dans les deux jours ouvrables qui suivent le jour du premier chargement. Pour les volailles d’abattage qui ont été mises en étable avant le 27.11.2020, une dérogation à cette obligation est nécessaire pour éviter que les normes légales dans le domaine du bien-être animal ne soient compromises par l’interdiction de desserrer.


Organisation générale

Toutes les demandes de dérogation à l’interdiction de desserrage sont regroupées par le secteur deux fois par semaine et envoyées à l’AFSCA à l’adresse ccc@favv.be :

  • le vendredi avant 13 heures pour les jours d’abattage de lundi, mardi et mercredi de la semaine suivante ;
  • le mercredi avant 13 heures pour les jours d’abattage de jeudi et vendredi de la même semaine.
    Les organisations sectorielles VIP (abattages en Belgique) et BFA (abattages ailleurs dans l’UE) sont les points de contact
    par lesquels les demandes de dérogation sont introduites auprès de l’AFSCA.

    Conditions
    Les conditions générales suivantes s’appliquent pour obtenir une dérogation :
  • Seules les exploitations situées en dehors d’une zone réglementée (zone de protection, zone de surveillance ou
    zone tampon) sont éligibles.
  • Seuls les poulets de chair et les autres types de poulets de viande sont éligibles.
  • Les animaux restants de l’exploitation doivent être enlevés au plus tard le 8e jour après le début du desserrage.
    La procédure suivante s’applique à une exploitation avicole qui a fait l’objet d’une notification de dérogation :
  • Le vétérinaire d’exploitation effectue dans les 24 heures précédant le desserrage un examen clinique des volailles
    présentes dans l’exploitation. Il rapporte ses constatations et les consigne sur la fiche utilisée par l’éleveur
    pour enregistrer les paramètres de production de la bande en question.
    1662307 – v1 – 28.11.2020 Dérogation à l’interdiction de desserrer des volailles d’abattage 2/2
  • L’éleveur note dans son registre des visiteurs toutes les informations relatives aux personnes (équipe de ramassage,
    transporteur, aide, etc.) et aux véhicules (camion, remorque, véhicules personnels, etc.) participant au
    desserrage. Il indique pour chaque personne le nom, le prénom et la firme (ou l’adresse de la personne si elle
    n’est pas liée à une société) et pour chaque véhicule la ou les plaques d’immatriculation.
  • L’éleveur garantit l’application correcte de toutes les mesures de biosécurité obligatoires par tous les intervenants,
    notamment en ce qui concerne le port de vêtements d’exploitation ou à usage unique, l’application de
    mesures d’hygiène et le nettoyage et la désinfection obligatoires des chariots élévateurs/chargeurs (avant et
    après le chargement) ainsi que des passages de roues et des pneus des véhicules.
    Comme la grippe aviaire est propagée par les oiseaux sauvages et que l’environnement de n’importe quel poulailler du pays peut être contaminé par leurs excréments, les chaussures doivent être changées ou nettoyées et désinfectées à fond avant d’entrer dans un autre poulailler de l’exploitation. Cela vaut également pour les véhicules
    et les chariots élévateurs/chargeurs chaque fois qu’ils entrent dans une étable.
    Le détenteur signale toute infraction par les équipes de ramassage ou autres personnes à l’ULC.
  • La surveillance suivante s’applique à toute exploitation où des volailles ont été desserrées :
    o Jusqu’à l’enlèvement des derniers poulets, le détenteur appelle son vétérinaire chaque fois qu’il constate
    des problèmes cliniques ou des paramètres de production anormaux chez les poulets restants.
    o En cas de mortalité dans une étable de plus de 0,25 % par jour, des échantillons pour une analyse influenza
    aviaire doivent être soumis au laboratoire dans le cadre de la vigilance accrue.
    Le vétérinaire indique spécifiquement sur le formulaire de demande d’analyse qu’il s’agit d’une exploitation où le desserrage a été pratiqué.
    o Le vétérinaire fait part de ses conclusions par courrier électronique à l’ULC dans les 12 heures suivant sa visite (pri.xxx@favv-afsca.be, avec xxx l’abréviation de l’ULC concernée).
    Les règles suivantes sont d’application pour une équipe de ramassage :
  • Le desserrage d’une exploitation ne peut être effectué que comme première activité de la journée de travail
    d’une équipe de ramassage. Toutes les exploitations suivantes, qui sont visitées par cette équipe le même jour
    ouvrable, doivent être complètement vidées.
  • L’équipe de ramassage arrive douchée. Si plusieurs exploitations sont chargées au cours de la même journée de
    travail, une nouvelle douche doit être prise après le desserrage, avant de commencer les activités dans l’exploitation
    suivante.
  • L’équipe de ramassage respecte strictement toutes les règles de biosécurité. Ils suivent toutes les directives
    imposées par l’aviculteur.
    Les règles suivantes s’appliquent à un abattoir qui abat des animaux qui ont été desserrés :
  • Les conteneurs utilisés pour le desserrage de volailles sont nettoyés et désinfectés deux fois avant d’être réutilisés,
    c’est-à-dire :
    o une première fois par la ligne de lavage et de désinfection (nettoyage et désinfection automatiques) ;
    o une seconde fois par un nettoyage manuel à l’aide d’un nettoyeur à haute pression et une désinfection à
    l’aide d’un pulvérisateur ou d’une unité mobile.
  • Une attention particulière est accordée au nettoyage et à la désinfection des véhicules concernés.

    Application
    Cette instruction s’applique pour une durée indéterminée à partir du 29.11.2020.