[HappyMoo, en faveur du bien-être des vaches laitières


L’Association Wallonne des Eleveurs (Elevéo < awé groupe) travaille actuellement sur un projet lié au bien-être animal des vaches laitières qui s’intitule HappyMoo.

L’objectif du projet interreg HappyMoo est de se baser sur l’analyse de la composition du lait, à l’aide de la spectrométrie dans le moyen infrarouge (MIR), pour prédire l’état de l’animal sur les questions spécifiquement liées à son bien-être.

Ainsi, à l’aide d’outils connectés conviviaux, les éleveurs auront la possibilité d’agir plus rapidement et en continu en faveur du bien-être de leurs vaches.

La question du bien-être animal est devenue aujourd’hui une préoccupation majeure dans les élevages. En effet, les citoyens sont de plus en plus soucieux du bien-être des animaux et une diminution de celui-ci entraîne des pertes économiques pour les éleveurs. Il est donc nécessaire de pouvoir évaluer le bien-être des vaches de manière objective et mesurable. Actuellement, seuls des audits ponctuels dans les exploitations existent pour évaluer le niveau de bien-être des vaches. Mais ces audits sont coûteux et chronophages.

Par conséquent, il devient indispensable de pouvoir évaluer régulièrement et à moindre coût le bien-être des animaux.

Les organismes d’élevage enregistrent de nombreuses données. L’analyse du lait de chaque vache permet d’obtenir de précieuses informations sur l’état de celles-ci, analyses qui pourraient être utilisées pour des questions spécifiquement liées au bien-être.

Cette thématique vous intéresse ? Inscrivez-vous à leur newsletter ici pour être tenu au courant des avancées du projet : https://www.nweurope.eu/projects/project-search/happymoo/#tab-4

Bien que le formulaire à compléter soit en anglais, la newsletter vous sera bien envoyée dans la langue de votre choix (FR, DE, EN).

Pour aller plus loin, rendez-vous sur www.HappyMoo.eu ou contactez Julie Leblois, coordinatrice du projet (jleblois@awegroupe.be – 083 23 06 62).

Ce projet, sur lequel travaillent 13 partenaires issus de 7 pays, est mené grâce au soutien financier du Fonds européen de développement régional fourni par le Programme Interreg Europe du Nord-Ouest,  et co-financé par la Wallonie.

Au niveau wallon, sont impliqués l’asbl Elevéo, le CRA-W et Gembloux Agro-Bio Tech