Comment développer les Organisations de Producteurs en Wallonie ? Etude SYTRA pour le Collège des Producteurs


Namur 25.06.2021 – Alors qu’elles sont considérées comme un véritable outil de valorisation et de structuration de l’offre des productions agricoles, il existe seulement 10 organisations ou groupements de producteurs reconnus en Wallonie. Bénéficiant de certaines dérogations au droit de la concurrence de l’Union Européenne, les Organisations de Producteurs (OP) souffrent d’un manque de connaissance de la part des producteurs wallons, qui en perçoivent mal la définition ainsi que la finalité. Afin de faire le point objectivement sur cette situation, et d’identifier les opportunités d’action, le Collège des Producteurs a commandité une étude scientifique à l’Institut SYTRA.

A propos des organisations de producteurs

Les Organisations de Producteurs sont vues par l’Europe comme offrant l’avantage de structurer sur base volontaire et à leur initiative, les producteurs, et ce afin de renforcer leur position au sein de la chaine agro-alimentaire. Les OP, en permettant aux producteurs de renforcer leur pouvoir de négociation, devraient leur ouvrir la voie vers un prix rémunérateur, véritable cheval de bataille pour le monde agricole actuel.  Les OP peuvent également ajuster l’offre à la demande et mettre en place des actions de prévention et gestion de crises sans contrevenir aux règles de concurrence de l’UE. Les coopératives, très nombreuses dans le secteur agricole, permettent quant à elles une mutualisation des moyens de production et/ou de transformation et de la commercialisation, entrainant un partage des risques entre les coopérateurs. Cependant, elles restent soumises aux règles de concurrence comme toute entreprise.

Afin de faciliter le développement des OP, la Wallonie a prévu, comme le lui permet l’UE, la possibilité de reconnaitre les groupements de producteurs (GP), en tant qu’étape intermédiaire en vue de constituer une organisation de producteurs (demande de constitution en OP à rendre dans les 5 ans). Une fois reconnus par la Wallonie, les organisations de producteurs peuvent alors percevoir une aide au démarrage et ce depuis le 1er janvier 2015. Malgré ces soutiens, seules 10 organisations/groupements de producteurs existent à ce jour. 8 d’entre eux concernent le secteur de l’élevage, et représentent au total un peu plus de 1600 producteurs sur les 12 752 exploitations que compte la Wallonie[1].

Une étude pour dresser un état des lieux

Afin d’apporter une analyse objective, le Collège des Producteurs a demandé à l’Institut SYTRA, de réaliser une étude visant à analyser des leviers et obstacles au développement des Organisation de Producteurs (OP) dans le secteur de l’élevage en Wallonie (qui représente 55% de de la valeur de l’activité agricole wallonne), en se reposant notamment sur la consultation de 37 structures différentes.

Selon Caroline Amrom de l’Institut Sytra qui a coordonné l’étude, « Il y a de multiples interprétations et le concept d’Organisation de Producteurs encore récent, reste encore assez peu maitrisé en Wallonie. Pourtant, le statut permettrait le développement de nouveaux axes d’organisation et de défense du secteur de la production afin que les producteurs puissent être plus forts dans les négociations commerciales ou les programmes nationaux. On identifie par exemple la défense de cahier de charges particuliers et prix associés, la défense de prix rémunérateurs pour une filière et surtout une possible entente sur les prix tolérée au sein des OP (sans obligation de transfert de propriété).

Les principaux freins au développement des Organisations de Producteurs


Il ressort de l’étude que la méconnaissance des atouts de la coopération est un véritable frein. La réflexion sur la coopération entre producteurs est généralement entamée lorsque la situation économique des acteurs et de la filière devient critique. Ceci ne favorise pas l’émergence des dynamiques collectives.

Le concept d’organisation de producteurs semble complexe et fait peur ; tout comme le temps nécessaire à l’acceptation de la nouvelle initiative au sein du paysage économique et institutionnel en place. Les procédures administratives de reconnaissance des OP sont quant à elles perçues comme lourdes et complexes, ainsi que les accès aux aides de démarrage qui ne sont pas toujours perçues comme adéquates. Et enfin, la dernière préoccupation majeure concerne l’incertitude face aux rôles que pourront prendre les OP à l’avenir, et surtout à leur garantie sur le long terme. 

Vers un plan d’action pour l’ensemble du secteur wallon ?


Dans son étude, SYTRA a identifié 50 mesures opérationnelles en vue de dynamiser la structuration en OP et sur lesquelles pourraient s’impliquer l’ensemble des acteurs du secteur agricole : Administration, Ministre de l’Agriculture, Organismes de Conseil, Syndicats agricoles, Recherche et encadrement, …

Concrètement, sur base de cette étude, le Collège des Producteurs propose un plan d’action organisé sur 5 axes principaux. A court terme, il est essentiel de clarifier la législation et les objectifs des Organisations de Producteurs ; ensuite, de communiquer vers les producteurs et encadrants pour les sensibiliser à la plus-value des OP. Sur le moyen et long terme, il convient de définir la vision wallonne sur les OP par secteur de production, et ce dans le cadre de la révision des plans de développement sectoriel en 2022. La révision des mécanismes d’aides financières et techniques est considérée comme prépondérante. Enfin, dans une perspective pédagogique et d’acceptation positive, des thématiques telle que la construction de filières ou encore la dynamique de groupe, devraient être renforcées dans les programmes de formations des jeunes agriculteurs.

Après soumission aux Représentants-Membres du Collège des Producteurs, l’étude et la proposition du plan des actions viennent d’être remis à l’Administration et au Cabinet du Ministre de l’Agriculture, en vue de poser la réflexion pour les orientations du secteur agricole. L’étude est à présent disponible publiquement, et mise à disposition de tout acteur. L’entièreté des résultats est consultable sur : http://www.collegedesproducteurs.be et https://sytra.be/fr/ 


Appel aux producteurs et encadrants du monde agricole

Vous êtes producteur, ou vous travaillez avec des producteurs, et vous souhaitez créer une OP, vous avez des questions ou vous êtes intéressé par le sujet ?Contactez Catherine BAURAIND, Chargée de Mission au Collège des Producteurs, catherine.bauraind@collegedesproducteurs.be


[1] (SPW-2020 https://agriculture.wallonie.be/documents/20182/21858/FR-2015.pdf/591e9fba-0df8-43a3-ac3a-042aeb83714c )

Intéressant?

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir les infos en direct dans votre boite mail