[4000 km de haies] Subventions revues à la hausse et accessibles online


20 novembre 2020  

COMMUNIQUE DE PRESSE – Ministre TELLIER

#YesWePlant : un challenge sur les réseaux sociaux pour planter en toute sécurité sanitaire

Dans le cadre du projet 4.000 kms de haies et/ou un million d’arbres, la Ministre de l’Environnement et de la Nature, Céline Tellier, a officiellement lancé ce vendredi la deuxième saison de plantations sous le slogan Yes We Plant. La Ministre a précisé que les nouvelles subventions ont été revues à la hausse, que le budget a été multiplié par trois et que le dispositif d’aide a été amélioré et simplifié. Dans le contexte particulier des mesures de lutte contre le coronavirus, entreprendre des plantations de haies et d’arbres en extérieur reste possible puisque les pépinières et jardineries restent ouvertes. C’est même une excellente façon de prendre l’air et de se ressourcer tout en participant à un projet concret en faveur de la biodiversité.

Des mesures sanitaires exceptionnelles pour la Semaine de l’arbre 2020

Un protocole de mesures sanitaires a été envoyé aux 45 communes wallonnes qui ont décidé de maintenir leurs distributions d’arbres. Les communes doivent éviter tout rassemblement massif, les citoyens sont invités à porter le masque et venir seul.e chercher les arbres gratuits. 

Rappelons que la Semaine de l’Arbre 2020 met les arbres fruitiers à l’honneur. 60.000 plants dont 6.000 pommiers basse-tige seront distribués les 28 et 29 novembre prochain par 45 communes sélectionnées dans le cadre d’un appel à candidatures annuel. Les pommiers distribués sont labellisés Certifruit, un label qui garantit les variétés et la production locales des arbres (http://certifruit.be/la-charte). 

Les plantations collectives sont elles aussi aménagées pour respecter les mesures de distanciation physique : des équipes de planteurs de 4 personnes maximum appartenant à la même bulle et masquées pourront planter et chaque bulle/équipe sera éloignée de 10 mètres au minimum sur un même terrain. Les citoyens sont invités à prendre contact avec leurs communes pour connaître les modalités précises des activités organisées lors de la Semaine de l’Arbre. 

Les nouvelles subventions revues à la hausse et accessibles online.

Sous le slogan rassembleur de Yes We Plant, la Ministre Tellier a annoncé le lancement d’un site internet – https://yesweplant.wallonie.be – qui permet notamment un accès direct au formulaire de demande de subvention pour les particuliers comme pour les agriculteurs ou entreprises. 

Le site est aussi appelé à fédérer les participants au challenge puisque chacun.e est invité.e à ajouter ses kilomètres au compteur, qu’il/elle ait demandé une subvention ou pas. Les visiteurs.euses du site y trouveront également des vidéos de témoignages de personnes ayant déjà participé au challenge #YesWePlant. Le compteur de Yes We Plant affiche déjà 149 kms de haies et 78.000 arbres plantés depuis septembre 2019. Contre 110 km de haies sur les trois années précédentes cumulées. 

L’objectif est de passer à la vitesse supérieure grâce à un budget annuel multiplié par trois : 

de 350.000 euros précédemment, le budget se monte désormais à 1 million d’euros pour cette deuxième saison et ira jusqu’à 2 millions d’euros en 2024.  Plus de projets pourront donc être financés. Le montant des subventions octroyées pour la plantation de haies vives, de taillis linéaires et d’alignements d’arbres, ainsi que pour l’entretien des arbres têtards et la plantation d’arbres fruitiers ont aussi été fortement revus à la hausse. 

Parmi les améliorations des nouvelles subventions, citons notamment la possibilité d’introduire plusieurs demandes sur une même année et la non-limitation du nombre de mètres de haies plantées par an et par demandeur.

Des subventions augmentées 

 Anciens montantsMontants actuels
Plantation
Alignement d’arbres et arbres têtards4 euros par arbre acheté en pépinière              2 euros par bouture de saule6 euros par arbre acheté en pépinière 2 euros par bouture de saule
Verger  12 euros par arbre d’une variété reconnue ou certifiée25 euros par arbre d’une variété reconnue ou certifiée
Haie3 euros par mètre dans le cas d’une plantation mono-rang 4 euros par mètre dans le cas d’une plantation en deux rangs 5 euros par mètre dans le cas d’une plantation en trois rangs et plus avec un maximum de 10 m de largeur5 euros par mètre dans le cas d’une plantation mono-rang 7 euros par mètre dans le cas d’une plantation en deux rangs 9 euros par mètre dans le cas d’une plantation en trois rangs et plus avec un maximum de 10 m de largeur
Taillis linéaire     1 euro par mètre dans le cas d’une plantation mono-rang 2 euros par mètre dans le cas d’une plantation en deux rangs 3 euros par mètre dans le cas d’une plantation en trois rangs et plus avec un maximum de 10 m de largeur1,5 euros par mètre dans le cas d’une plantation mono-rang 3 euros par mètre dans le cas d’une plantation en deux rangs 4 euros par mètre dans le cas d’une plantation en trois rangs et plus avec un maximum de 10 m de largeur
Entretien
Arbres têtards15 euros par arbre traité en « têtard »20 euros par arbre traité en « têtard »

Une campagne sur les réseaux sociaux lancée dès ce 20 novembre

Le lancement du site internet sera également relayé et appuyé par une campagne de communication sur les réseaux sociaux. Un challenge #YesWePlant est lancé dès ce vendredi 20 novembre 2020 sur https://www.facebook.com/yesweplantbe  et https://www.instagram.com/yesweplantbe

Les citoyens ou collectifs sont appelés à prendre leur bêche, partager une vidéo ou photo de leur plantation pour montrer le nombre de mètres ou d’arbres qu’ils ajoutent au compteur en challengeant leurs abonnés en passant virtuellement leur bêche et en taguant leur entourage sous le hashtag #challengeyesweplant

Pour Céline Tellier, « il est important que chacun.e prenne conscience que la nature nous rend une multitude de services et permet de rendre notre territoire plus résilient face aux changements climatiques. Les haies favorisent la dissémination et la migration des espèces, elles structurent les espaces et diversifient nos paysages. Avec les vergers, elles offrent un abri et une source d’alimentation à la faune locale, qui aidera à la pollinisation, à lutter contre les ravageurs et bien plus encore. Tous ensemble, nous pouvons relever le défi de ce projet. En effet, 4000 km de haies, c’est 1m par Wallon.ne ! »